Bienvenue

En refusant de voir dans le terrorisme la réalité d'une guerre de religion, avec toutes ses conséquences, le clergé catholique, depuis le pape jusqu'au curé de banlieue, se livre à un déni de réalité qui désarme spirituellement et moralement de nombreux catholiques.

Ce tragique refus d'affronter le problème repousse à plus tard une solution qui sera encore plus difficile. Alors que la population autochtone pratique largement l'avortement, l'autre communauté a les familles nombreuses demandées jadis par le président algérien Boumedienne. Ce dernier disait en effet : « Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour faire irruption dans l’hémisphère nord. Et certainement pas en amis. Car ils y feront irruption pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant de leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous offrira la victoire. »

En refusant de nommer la nature de cette guerre et en voulant décourager toute réaction de ses fidèles, l'Eglise catholique favorise l'issue fatale du grand remplacement démographique, démocratique, électoral. Elle se présente comme un agent consentant de l'islamisation du pays et des Français.