Bienvenue

Civitas lance un appel aux familles de France: "Le 31 mars, en signe de protestation, n'envoyez pas vos enfants à l'école !"


alain escada"Je lance un appel solennel aux familles de France.

Le gouvernement expérimente en ce moment dans des centaines de classes réparties dans dix grandes régions de France une idéologie du genre qui veut faire croire aux enfants, dès leur plus jeune âge, qu’ils sont en droit de choisir s’ils sont une fille ou un garçon et qu’ils peuvent varier d’avis autant de fois qu’il leur plaira.

Cette absurdité avance notamment sous le couvert d’un programme intitulé ABCD de l’égalité introduit dans les écoles par le ministre Najat Vallaud-Belkacem. Or ce programme, en réalité, n’est pas destiné à favoriser l’égalité entre filles et garçons mais à normaliser l’homosexualité, la bisexualité et la transsexualité parmi les enfants.

Communiqué de l’Association Catholique des Infirmières et Médecins - Jean-Pierre Dickès

jean pierre dickes

"Le gouvernement du président Hollande veut nous faire croire que la théorie du genre n’existe pas et qu’elle n’est pas imposée à nos enfants. Il s’agit d’un gigantesque mensonge identique à celui qui prétend que la courbe du chômage est sur une pente descendante. Or que cela soit les « études » ou la « théorie », le gender est expérimenté et propagé aux écoliers en bas âge et jusque dans les universités au nom de la lutte contre « l’homophobie »Nos enfants sont donc devenus des cobayes.

L'expérimentation de la "théorie du genre" par l'Education nationale sans l'accord des parents a pour la deuxième fois suscité le déclenchement d'une Journée de Retrait de l'Ecole. Voici le bilan de cette journée: 

Source: le Salon beige: ICI

L'UMP pris au piège de ses contradictions !

C’est un coup terrible que viennent de porter les socialistes à la droite en exhumant ce document de l’UMP, daté de 2011, dans lequel le parti insistait sur le rôle de l’école pour favoriser la mixité et l’égalité hommes-femmes et envisageait la mise en place d’un programme très proche de l’« ABCD de l’égalité ». Car, au-delà de la gifle politique, cette affaire démontre à tous ceux qui en doutaient encore à quel point l’« idéologie » de l’UMP, quand elle n’est pas inexistante, est complètement contaminée par l’idéologie soixante-huitarde. Une preuve aussi que notre pays est bien depuis des années aux mains d'une seule et même idéologie, qui pratique l'alternance gauche-droite selon les besoins pour simplement conserver le pouvoir.  Ci-après: l'imposture de l'UMP...

Les parents d’élèves ont pu faire connaître leur avis sur la semaine de 4 jours et demi en répondant à un questionnaire. Sur les 1050 familles dont les enfants sont scolarisés dans les écoles de Saint-Leu-la-Forêt, 56 % ont répondu. Pour le choix de la demi-journée supplémentaire, 85 % se disent favorables pour le mercredi contre 15 % le samedi matin. Ces nouveaux rythmes scolaires institués par le gouvernement seront mis en place à Saint-Leu-la-Forêt pour la rentrée 2014 après les conclusions retenues à l’issue des réunions de travail avec les principaux acteurs (enseignants, associations de parents d’élèves, personnel communal, associations locales).   Source: newsletter de la ville.

Le film "Tomboy" a été projeté dans de très nombreuses écoles de l'Education nationale. En voici une description: ICI<<==

Le film est gravement et volontairement subversif : il brouille les identités, présente les adultes comme obtus et incapables de comprendre un enfant, fait avancer l’idée qu’un garçon manqué est un homosexuel qui s’ignore encore, qu’une fille peut être amoureuse d’une autre fille qui se présente comme un garçon, justement parce qu’elle se présente comme un garçon, bref que rien n’est stable. La réalisatrice (proche des LGBT) l’a d’ailleurs revendiqué: « Je voulais pouvoir faire un film qui milite à un endroit où ça allait fonctionner, où je n'allais pas m'adresser à des gens déjà convaincus.... il faut toucher un maximum de gens avec des messages subversifs et politiques » (TV5MONDE, 13 septembre 2011).

Une proposition de loi interdisant l'école à domicile a été déposée au Sénat le 18 décembre dernier par des sénateurs de l'UMP. On ne tolérerait qu'une exception : le cas où l'enfant a une maladie, un handicap physique ou mental si grave qu'il rend « impossible » une scolarisation en structure collective.

Ce n'est donc pas une retouche à la marge de la loi sur l'obligation scolaire. C'est une vraie révolution !

Source: Le Monde: Après les perturbations qui ont touché une centaine d'écoles en début de semaine, le ministre de l'éducation nationale, Vincent Peillon, a demandé, mercredi 29 janvier, aux responsables d'établissement de « convoquer les parents » qui ont retiré leurs enfants sur la base de rumeurs autour d'un supposé enseignement de la « théorie du genre ».
 
Cette initiative vise à « expliquer » aux intéressés « la réalité des choses » et à« leur rappeler que dans notre pays il y a une obligation scolaire à l'égard des enfants », a-t-il déclaré devant la presse à la sortie du conseil des ministres. Et d'asséner:

Inquiet de l'écho reçu par l'initiative de Farida Belghoul invitant les parents à retirer leurs enfants de l'école un jour par mois pour protester contre l'enseignement de la théorie du genre, Vincent Peillon a lancé aujourd'hui une contre-offensive médiatique, pour stopper ce qu'il appelle une "rumeur mensongère".

L'Observatoire de la théorie du genre réplique :...

Dans les écoles entièrement libres, les vocations enseignantes sont de plus en plus nombreuses. Elles sont nécessaires dans le contexte de la multiplication des écoles indépendantes en France. L’ILFM (Institut Libre de Formation des Maîtres) a été créé en 2007, pour que les écoles indépendantes puissent s’appuyer sur d’excellents professeurs. Cet institut libre a formé une centaine d’étudiants par an. En août 2013, l’Institut a vu son diplôme complet de maître ou maîtresse d’école certifié (niveau II) au Répertoire national de formation professionnelle. 

Source: Blog de la liberté scolaire