Bienvenue

A l’heure des devoirs de son fiston en CM 1, Amélie est tombée sur la leçon sur le prédicat dans le cahier de français, elle s’est longuement gratté la tête. « Je n’avais jamais entendu parler de ça. En plus, la leçon, qui tenait en six lignes, était un peu floue. Ce terme ne disait rien à mon autre fils, en 6e. J’ai alors surfé sur Internet pour tenter de comprendre », raconte-t-elle.

Amélie est allée voir la maîtresse. « Elle m’a répondu : Moi non plus, je n’y comprends pas grand-chose, je suis un peu perdue, c’est pour ça que la leçon était assez succincte. J’ai discuté avec une autre enseignante qui m’a dit, elle, qu’elle ne l’appliquait pas », décrit-elle.

La quadra juge la situation aberrante « On parle d’égalité des chances. Mais il y a en fait égalité de rien du tout », observe celle qui fustige un « nivellement par le bas » [...]

Le Parisien