Bienvenue

La justice a rejeté mercredi 12 août 2015 le référé introduit par la Ligue de défense judiciaire des musulmans réclamant la suspension de la décision du maire de Châlon-sur-Saône de supprimer les menus de substitution dans les cantines scolaires.
Même si une décision du tribunal administratif sur le fond est encore à venir, Gilles Platret, maire républicain de Châlons-sur-Saône, ne cache pas sa satisfaction et célèbre une victoire de la laïcité. Dès la rentrée prochaine, il prévoit de supprimer le menu sans porc.
Il a expliqué pourquoi le même menu serait proposé aux enfants quelle que soit leur religion :
« Faire des menus spéciaux selon la religion est contraire aux valeurs de la république »
« Le service public ne doit pas prendre en considération les croyances religieuses des élèves. »
Si des menus séparés sont proposés selon la religion, il y différentiation,  voire discrimination.