Bienvenue

De Jean de Viguerie dansL'Homme Nouveau:

"La réforme du collège par Najat Vallaud-Belkacem a soulevé beaucoup d’indignation.Elle est pourtant dans la continuité parfaite de la « réforme générale de l’enseignement » entreprise en 1961sous la présidence du général De Gaulle et réalisée sans bruit par deux hauts fonctionnaires du ministère, René Haby et Jean Capelle,adeptes l’un et l’autre de la pédagogie moderne. Débutèrent alors la méthode globale, la grammaire réduite, l’Histoire sans chronologie et autres nouveautés.En 1975, René Haby, devenu ministre de l’Éducation nationale, fait voter la loi du « collège unique », « école de la réussite de tous ». « Apprendre pour mieux réussir », dit aujourd’hui le nouveau ministre. Son objectif, comme celui de Haby, est la « maîtrise des savoirs » par l’« interaction » des élèves et des professeurs. Nous sommes en utopie. Najat Vallaud-Belkacem est socialiste, mais il ne faudrait pas trop charger les socialistes. C’est la « droite » qui a introduit l’utopie. [...]"